Search
× Search
Sénat : effets de la loi EGAlim sur les négociations commerciales en cours

Published on jeudi 7 février 2019

Sénat : effets de la loi EGAlim sur les négociations commerciales en cours

Intervention de Dominique Amirault, Président de la FEEF, à la table ronde de la commission des affaires économiques du Sénat

Dominique Amirault, Président de la FEEF, a participé à une table ronde à la commission des affaires économiques du Sénat mercredi 6 février pour échanger et débattre avec les sénateurs des effets de la loi EGAlim aux côtés des autres représentants industriels de la filière alimentaire (ANIA, ILEC, Coop de France).

L’occasion de rappeler que la loi ne s’attaque pas au problème de fond à savoir le déséquilibre structurel entre l’amont atomisé et dominé (470 000 agriculteurs, 18 000 PME) et l’aval concentré (4 alliances aux achats qui représentent 90% du chiffre d’affaires du marché).

La mesure dite d’inversion de mécanisme de formation des prix, en partant du producteur, ne pourra être réellement profitable à l’amont agricole que si l’industriel peut passer son tarif auprès du distributeur. Or, en s’appuyant sur un faux dogme : la « négociabilité tarifaire », le distributeur enlève au fournisseur la maîtrise de son tarif, expression du positionnement stratégique de l’entreprise, qui est pourtant légalement non négociable.

> Vidéo de la table ronde

De gauche à droite : Richard Girardot (Président de l’Ania), Dominique Amirault (Président de la FEEF), 
Dominique Chargé (Président de Coop de France), Richard Panquiault (Directeur général de l’ILEC)

 

 

Categories: Politique, Public

Tags:

Nos dernières publications

Conditions d'utilisationDéclaration de confidentialité© 2019 FEEF.ORG Tous droits réservés - Crédits