RHD : Les fournisseurs PME, victimes collatérales de la fermeture des restaurants

Vous aimez ? Partagez !  

Après deux confinements, la FEEF alerte le gouvernement sur les difficultés des PME fournisseurs de la RHD qui subissent de plein fouet, par un effet cascade, les impacts économiques et sociaux de la fermeture des restaurants, d’une partie de la restauration collective et de leurs clients opérateurs RHD. Il y a urgence à agir pour sauvegarder le tissu industriel des PME françaises, créatrices de valeur et d’emplois locaux dans les territoires.

La FEEF qui regroupe 1000 entreprises françaises a conduit une enquête, en collaboration avec CHD Expert, auprès de ses 550 industriels PME qui travaillent en RHD.

Il apparaît que les PME sont fragilisées par une baisse en moyenne de 45% de leur chiffre d’affaires sur l’année et un marché qui se compresse à l’achat.  Avec une trésorerie fortement dégradée, les PME parviennent difficilement à se projeter sur 2021 pour relancer leur production, avec ses conséquences en termes d’investissements, d’innovation et d’emplois.

Dans ce contexte, outre le fait que la meilleure des aides soit la réouverture pérenne des restaurants à partir du 20 janvier 2021, la FEEF préconise la mise en place immédiate des 3 mesures suivantes pour préserver les PME fournisseurs de la RHD :

  • Remplacer le double critère actuel par un critère unique de perte de 50% de CA pour l’activité RHD des entreprises fournisseurs afin d’obtenir les aides du secteur (subvention du fonds de solidarité à 10 000 euros, chômage partiel couvert à 100% et exonération de charges sociales).
  • Mettre en place une défiscalisation à hauteur de 100% pour les dons alimentaires.
  • Autoriser les PME/ETI à provisionner de manière globale (et non plus individuellement) le risque client pour donner un résultat objectif de l’activité de l’entreprise dans un contexte d’incertitudes et alors que les assurances-crédits diminuent leur couverture.

Dominique Amirault, Président FEEF, ajoute : « Au regard de la situation tendue des industriels PME, il est crucial que les opérateurs et distributeurs RHD fassent preuve de discernement PME lors des négociations 2021. Cela passe en particulier par la répercussion des hausses de matières premières dans le tarif fournisseur et le report du plan d’affaires conclu en 2020 sur 2021 ».

Télécharger le communiqué de presse (pdf)