5 mesures d’urgence à prendre en faveur des PME françaises

Vous aimez ? Partagez !  

Suite aux nouvelles annonces de restrictions sanitaires, la FEEF qui représente les PME des Territoires, fournisseurs alimentaires et non alimentaires de la distribution, demande la mise en place des 5 mesures suivantes à la lumière des enseignements du premier confinement.

Les PME françaises fabriquant les produits de grande consommation sont des entreprises industrielles avec un fort ancrage régional et créatrices d’emplois locaux. Véritable vivier d’entreprises stratégiques pour la croissance et la compétitivité, elles sont en avant-garde pour relever les défis actuels en matière de relocalisation et de réindustrialisation.

Il est crucial que le gouvernement les soutienne pour assurer la pérennité du tissu industriel et social de la France et permettre ensuite la reprise économique.

PAR LE GOUVERNEMENT :

1/Prolongement du PGE

>La FEEF demande que les conditions initiales de remboursement du PGE (Prêt Garanti par l’Etat) soit prolongées de 12 mois supplémentaires (remboursement du capital restant dû et des intérêts) pour limiter au maximum les tensions de trésorerie des PME françaises.

2/Soutien aux fournisseurs de la RHD

>La FEEF sollicite urgemment l’extension du dispositif d’aides accordé aux secteurs de l’hôtellerie, de la restauration et du tourisme aux fournisseurs PME qui approvisionnement en amont ces secteurs et qui sont donc aussi sinistrés.

Dominique Amirault, Président de la FEEF, ajoute : « Il est également indispensable que les distributeurs prennent leur part dans ce combat en faveur de la souveraineté alimentaire locale en privilégiant les PME françaises. En cette période de crise, les PME ont plus que jamais besoin de leurs clients distributeurs. Ils ont, en effet, un rôle majeur à jouer pour préserver l’outil industriel et les emplois locaux des PME dont les salariés sont aussi leurs clients directs ! ».

PAR LES DISTRIBUTEURS :

3/ Négociations commerciales 2021

>La FEEF demande que l’accord sur le plan d’affaires conclu pour 2020 soit prolongé sur l’année 2021 pour les PME afin de permettre une continuité sereine du commerce et un redémarrage rapide de l’activité au 1er janvier 2021.

>Pour répondre aux attentes sociétales des consommateurs en faveur des PME françaises qui ne cessent de grandir pendant cette période, la FEEF invite les distributeurs à accroître la part d’offre des PME sur les linéaires.

4/Moratoire sur les pénalités logistiques

>Dans un contexte difficile pour les PME françaises, la FEEF demande un moratoire sur les pénalités logistiques pendant toute la durée de l’état d’urgence sanitaire dans une démarche de solidarité nécessaire entre distributeur et fournisseur PME pour livrer le consommateur final.

5/Présence des commerciaux et merchandisers

>La FEEF souligne l’importance de maintenir la visite des commerciaux et des merchandisers en magasin pendant ce nouveau confinement afin d’assurer la représentativité des marques PME dans les rayons des enseignes.