CRISE COVID-19 : JUSTE PRESSE, UNE TPE TÉMOIGNE DE SA STRATÉGIE COMBATIVE ET SOLIDAIRE

Dans cette période de crise inédite, les TPE françaises font face à de multiples obstacles (sanitaires, économiques et réglementaires) qui évoluent de jour en jour. Sécuriser leurs équipes, maintenir la production, livrer leurs clients pour nourrir les français…elles sont sur tous les fronts et inventent de nouvelles solidarités. Soutenez-les PME françaises plus que jamais !

Alexia Chassagne, Présidente de Juste pressé (jus frais pressés à froid avec des fruits et légumes) témoigne :

FEEF : Quelles actions avez-vous mises en œuvre face à la crise ?

Alexia Chassagne :

1- Une communication continue et fluide : une réunion formelle par semaine par téléphone (lundi matin) avec toute l’équipe (nous sommes 6;-)) et une disponibilité de chacun des membres du comité de direction permanente. Par ailleurs Olivier notre directeur commercial appelle ses « gars » presque tous les jours pour vérifier que « tout va bien ».

Vérification auprès de nos fournisseurs que tous se portaient bien et demande sur organisation du travail pour adapter nos commandes. Echange quasi quotidien avec eux.

2- Transparence et responsabilité : nous avons présentés le dispositif de l’activité partielle à nos salariés (vendeurs) et leur avons demandés de réfléchir entre eux au % à déposer. En effet ils peuvent réaliser des relances par téléphone, nous voulions être JUSTEs dans notre démarche. Ils nous ont indiqué que le travail administratif représenterait 50% de leur temps dans les 2 semaines de confinement, nous avons donc déposé une demande pour 50% au dispositif d’activité partielle.

La société compensera la perte de salaire due à l’activité partielle afin que leurs salaires bruts restent identiques. Nous avons maintenu la prime qu’ils devaient avoir fin mars.

3- Préserver le cash!!! Le nerf de la guerre

Nous avons appelé nos banquiers pour faire décaler les échéances d’emprunt bancaires de quelques mois, et travaillé un nouveau plan de trésorerie pour demander une augmentation de nos lignes de crédit.
Nous avons décalé nos prélèvements URSSAF et AGIRC/ARRCO et demandé un moratoire sur les prélèvements de voiture de société. Nous avons demandé un remboursement de TVA (nous étions créditeur).

Nous avons aussi relancé nos clients pour qu’ils soient plus rapides sur leurs paiements en retard. Nous avons appelé nos investisseurs (nous avions une levée de fonds prévue fin mars….) pour les informer de notre plan et s’assurer qu’ils nous suivraient, ce qui nous ont confirmé. Merci à eux (HFC, LD)!

4- Adapter notre portefeuille pour réduire la complexité : nous produisons les 20/80 seulement pour limiter le travail de la distribution. Les références non prioritaires en stock sont offertes pour des initiatives humanitaires (dons au personnels hospitaliers, personnes fragiles).

5- Préparer l’avenir : nos vendeurs travaillent dores et déjà sur leur plan de tournée de sortie de confinement et nous travaillons pour assurer la meilleure sortie de crise possible tout en passant du temps sur les projets moyens termes et la croissance future.

FEEF : Quels sont les problèmes majeurs que vous rencontrez ?

Alexia Chassagne :

1- Trésorerie…. une TPE en plein développement qui voit sa levée de fonds décalée… autant vous dire que ce n’est pas de tout repos!

2-Approvisionnements…. Le confinement ne permet pas des approvisionnements aussi fluides que nous le souhaiterions. Nous nous adaptons….

3- Clients : Nous avons dû hausser un peu le ton avec un client qui avaient suspendu les commandes mais grâce à la FEEF, la situation est revenue très rapidement à la normale

4- Hausse du transport…. no comment

FEEF : Selon vous, y’aura-t-il un avant et un après cette crise ?

Alexia Chassagne :

Une équipe Encore plus motivée ! La société a déjà connu une période difficile au moment de la reprise au tribunal en 2017, et à ce moment là nous n’y sommes arrivés que grâce à l’investissement ( et pour certains aux sacrifices) de l’équipe ; cette nouvelle crise ne va faire que renforcer notre solidarité et notre cohésion. Nous avons toujours misé sur des valeurs humaines fondamentales à nos yeux: bien-être au travail, soutien,  partage , transparence, responsabilité et cela ne sera que renforcé à la sortie de cette crise au vue des décisions que nous avons prises avec et pour eux. L’implication va être encore plus forte. 

Des relations renforcées avec nos partenaires :

Nous espérons que cette crise aura fait prendre conscience à nos clients :
1) Qu’ils peuvent compter sur nous
2) Qu’il faut continuer à aider les TPE à se développer (comme certains le font déjà) et ne pas les considérer comme des grands groupes, nous sommes fiables mais nous sommes fragiles
3) Que certaines mesure prises pendant la crise (paiement comptant) devraient être prorogées pour assouplir la trésorerie des TPE

Regroupement
de TPE/PME:

La crise des transporteurs a montré que nous avions beaucoup d’intérêt commun et que travailler ensemble pourrait constituer un élément d’économie sur des postes tel que le transport. A ce titre la FEEF qui nous a soutenu dans la « dénonciation » de ces pratiques a un vrai rôle pour nous fédérer (un prochain sujet pour le club PME?) et nous permettre d’être une vraie force comme le sont les TPE/ PME en Allemagne

Plus largement et à titre personnel, je pense qu’il y a deux façons de regarder les événements de la vie, on peut les subir ou y participer. Nous avons choisi la seconde et ce depuis longtemps! Nous profitons de cette période pour remettre à plat notre modèle et réfléchir à l’avenir, je suis certaine que nous sortirons de cette crise plus forts, plus combatifs et encore plus passionnés de nos produits qu’avant. Soyez prêts, on arrive ;-)!!!