Crise Covid-19 : Poree-Havlik parie sur l'avenir d'une fabrication de produits de puériculture 100% Made In France

Dans cette période de crise inédite, les PME françaises font face à de multiples obstacles (sanitaires, économiques et réglementaires) qui évoluent de jour en jour. Sécuriser leurs équipes, maintenir la production, livrer leurs clients pour nourrir les français…elles sont sur tous les fronts et inventent de nouvelles solidarités. Soutenez-les PME françaises plus que jamais !

Franck Dekeyser, Président de POREE-HAVLIK (Conception et Fabrication d’articles de puériculture) situé à Guéret, témoigne :

FEEF : Quelles actions avez-vous mises en œuvre face à la crise ?

Franck Dekeyser :
EQUIPES : Nous avons dès le 16 mars, défini l’organisation pour permettre à l’entreprise de maintenir le lien avec nos clients tout en protégeant nos collaborateurs. Activité partielle, Télétravail, activité avec sécurisation (logistique).
PRODUCTION : Après quelques jours, en observant la pénurie de masques, nous avons relancé avec l’accord de nos couturières, la fabrication de masques en tissu. Elles ont été exceptionnelles ! Tout s’est fait très vite, validation AFNOR – DGA et nous avons expédié plusieurs dizaines de milliers de masques.
LOGISTIQUE : Notre plate-Forme a maintenu son activité, les équipes sur place ont bravé la peur de l’inconnu concernant le COVID-19 pour permettre à l’entreprise de maintenir les livraisons de nos clients (surtout les clients WEB au départ) et ainsi limiter au maximum la perte de CA.
Notre ingénieur Qualité, a sécurisé la production et la logistique en rappelant les gestes barrières et en mettant à disposition dès le 17 mars, des gants, du gel hydroalcoolique et des masques.
TASK FORCE : 3 responsables de service m’ont accompagné dans toutes les décisions, visio-conférences, téléphone, rendez-vous physique au bureau… j’ai pu compter sur leur investissement pour maintenir l’entreprise en activité et le lien avec l’ensemble des collaborateurs.

PRESERVER LA TRÉSORERIE : nous avons pris les mesures nécessaires au maintien d’une trésorerie suffisante. Nous avons fait un PGE, limité car il va falloir le rembourser à court ou moyen terme, afin de continuer à régler nos sous-traitants et les maintenir à flot sans prendre de risque pour notre propre société.

COMMUNIQUER : Nous avons maintenu la communication avec nos clients. Présenter les collections 2021 à distance plutôt que physiquement, développer des supports que nous n’utilisions pas : nos clients se sont aussi adaptés à cette situation (visioconférence avec les acheteurs, partage We Transfer)… Espérons que ces dispositions seront bénéfiques pour les référencements 2021.

FEEF : Quels sont les problèmes majeurs que vous rencontrez ?

Franck Dekeyser :
LE MARCHE DE LA PUÉRICULTURE : Notre PME Française se maintient sur un marché de la puériculture en forte baisse. Les spécialistes souffrent (Orchestra par exemple), même la GSA a fortement réduit ses achats sur les produits de notre catégorie.

SITUATION LIEE AU COVID-19 : Nombreux clients ont fermé sur décision gouvernementale : AUBERT – BEBE 9 – AUTOUR DE BEBE.
AMAZON a été contraint de cesser ses activité par décision judiciaire – la GSA a fortement réduit ses approvisionnements en non alimentaire.
o Nous avons donc subit une forte baisse de CA sur avril et je pense que le mois de mai sera similaire.
o Notre trésorerie est affaiblie, c’est le nerf de la guerre et nous prenons des décisions quotidiennement pour la protéger au maximum.
o Nous devons maintenir toutes les précautions pour sécuriser nos collaborateurs : il faut être agile pour se procurer des gels hydroalcooliques, des lingettes, des gants dans une période de pénurie… mais nous y parvenons !

SUPPLY CHAIN :
o Face à la baisse de la demande, il a fallu prévenir nos sous-traitants de réduire les productions prévues, mais il a aussi fallu assurer la réception les produits en approche d’Asie, s’organiser suite aux fermetures de nos fournisseurs en Pologne, en Turquie, en Espagne tous touchés par cette crise sanitaire . Nous allons avoir besoin de plusieurs semaines pour reconstituer nos stocks de permanents en espérant que nos clients ne nous pénaliseront pas à court terme pour des ruptures ou des retards.

FEEF : Selon vous, y’aura-t-il un avant et un après cette crise ?

Franck Dekeyser :

A COURT TERME : Je pense qu’il y aura moins de fréquentation dans les grands centres commerciaux. Les habitudes de consommation sur le WEB et les drives vont se maintenir, ce qui ne va pas faciliter la vente d’articles de puériculture quasi absente de l’offre des drives.

A MOYEN TERME : Dès que ce sera possible, les consommateurs reprendront leurs habitudes d’achat et retourneront dans les enseignes à petits prix : PRIMARK – ACTION…
Avant et pendant cette crise sans précédent, les enseignes qui prenaient soin de leur parc de PME ont encore renforcé leur accompagnement.
Les enseignes qui ne pensent qu’à acheter au meilleur prix quitte à acheter directement dans les pays à bas coût n’ont rien changé à leur façon de fonctionner : malheureusement rien à attendre de celles-ci.

A LONG TERME : Cette crise sanitaire nous a cependant convaincu que nous devons participer à la réindustrialisation de notre pays, à maintenir voir développer l’emploi en France. Nous pensons que certains compatriotes feront attention à la provenance des produits qu’ils achètent.
Nous avons la chance d’avoir encore un outil de production pour nos matelas et nos fauteuils pour bébé en Creuse.
Nous avons engagé une étude pour produire à nouveau en France des produits que nous avons délocalisé.
Aujourd’hui, le poids du Chiffre d’affaires de notre société produit en France est de 25% (100% en 2003 !), nous sommes prêts à tenter cette aventure dans le sens inverse de celui que nous avons dû suivre ces 15 dernières années sous la pression d’une demande de produits de moins en moins chers.
Nous espérons que quelques clients en BtoB nous suivent…