Inflation des matières premières et pouvoir d'achat.

L’inflation des coûts des matières premières aura-t-elle un impact sur le pouvoir d’achat des consommateurs ? Plusieurs médias ont mené l’enquête auprès des acteurs économiques.

Les consommateurs devront faire face à des hausse de prix d’ici la fin de l’année, les matières premières agricoles ont vu leur prix explosé depuis une année, du prix des denrées alimentaires aux coûts du transport en passant par celui des matériaux. Alors que les prix en rayon continuent pourtant de baisser de­puis un an, ils ont même baissé de 0,51 % selon IRI.

Dominique Amirault, Président de la FEEF, qui représente les petites et moyennes entreprises françaises de l’agroalimentaire a apporté son éclairage auprès du Le Figaro, à la matinale éco d’ Europe 1 et au JT de TF1.

La FEEF juge cette hausse inévitable et pour l’absorber les industriels devront faire un effort sur leurs marges. « Cependant, ils ne peuvent pas aller au-delà d’un certain point dans la mesure où ces marges ne sont pas très importantes et servent à investir dans l’avenir et à maintenir l’activité économique dans nos territoires. Les PME ne veulent plus être les seules à assumer ces surcoûts. Elles souhaitent que les distributeurs et les consommateurs prennent leur part. »

Le cabinet Asterès a mené une étude pour évaluer cette hausse :
Il ressort de cette analyse les éléments suivants :
– Si le prix des produits alimentaires augmentait de 1 %, le pouvoir d’achat des ménages serait seulement réduit de 0,07 %.
– L’impact sur les ménages les plus modestes serait de -0,1 %, alors que sur les ménages les plus aisés il serait de -0,05 %. 


> Lire le Communiqué : https://lnkd.in/eHFJ8SEG