« Les PME industrielles locales : modèle réduit ou modèle d’avenir ? »

Vous aimez ? Partagez !  

La crise nous a enseigné l’importance des Entrepreneurs PME pour notre tissu industriel et social. Elle a aussi mis en évidence leur force, leur résilience et leur capacité à innover dans un avenir incertain.

Une prouesse à souligner d’autant plus que nous évoluons dans un monde absolument pas taillé pour la PME. C’est le monde formaté du « big is beautiful » et de la taille critique qui oublie que l’humain est au cœur de tout.

En effet, une PME c’est d’abord un Entrepreneur et une équipe qui collaborent ensemble pour la réussite d’un projet commun qui a du sens, en prise avec l’économie du territoire, et qui respectent ses parties-prenantes et son environnement.

En d’autres termes, les PME ne sont pas des « grandes entreprises en plus petit ». Elles sont un autre modèle se caractérisant par la prise de risque financière, l’expérimentation et l’action. L’agilité et l’innovation intuitive dont font preuve les PME proviennent de leurs qualités intrinsèques.

Il est donc temps que l’Etat mise sur cet autre modèle pour le développer et sortir du modèle unique qui a montré ses limites par ses externalités négatives, en termes de destruction d’emplois, de pollution, de surconsommation et de gaspillage.

Les Français le souhaitent puisqu’ils font à 79% confiance dans les PME (Baromètre de la confiance politique 2020, Cevipof) et l’expriment au quotidien dans leurs achats exponentiels de marques PME et de marques locales, synonymes de circuits-courts, de produits vertueux, authentiques et au savoir-faire de qualité.

Ainsi, cultivons le pluralisme d’entreprises !

Dominique Amirault, Président de la FEEF.

NEWSLETTER PME DES TERRITOIRES