NaturéO : la MDD bio vue par Lilian Corre, Directeur général.

Vous aimez ? Partagez !  

Quels sont les critères essentiels que vous privilégiez dans la sélection et la relation que vous avez avec vos fournisseurs PME MDD bio ?

Lilian Corre : Nous recherchons en priorité des fournisseurs répondant au profil type de PME familiale indépendante. Cette volonté nous permet d’entretenir une relation durable avec des fournisseurs qui nous ressemblent.
Nous recherchons également en priorité des fournisseurs français car nous sommes persuadés de la richesse et du savoir-faire français. Nous nous autorisons, par contre, à sélectionner des fournisseurs étrangers lorsque le savoir-faire est ancestral et plus adapté à un autre pays. L’exemple le plus parlant est celui des pâtes que nous développons en Italie car c’est un produit typique de ce pays et que le blé qui y pousse est plus adapté au développement des pâtes : blé mou en Italie vs blé dur en France (propice au travail du pain). A ce jour + de 90% de nos fournisseurs sont français.
Nous privilégions les fournisseurs qui ont véritablement l’esprit de la bio, c’est-à-dire qui développent des produits biologiques depuis leur création, en totalité ou à minima, en grande majorité.
La sélection porte également sur la qualité, la dimension nutritive et le goût des produits. Nous cherchons, avec notre marque propre, à apporter aux consommateurs la meilleure qualité, les produits les plus sains et le meilleur goût possible. Nous avons, par exemple, développé une purée de fruits pommes françaises et mangues équitables qui n’existait pas en rayon. Ainsi, au-delà de l’étude détaillée des fiches techniques des produits et des dégustations à l’aveugle, nous nous efforçons d’avoir une réflexion poussée sur les bénéfices que nous pourrions apporter au rayon, aux consommateurs et à l’environnement.

Nous recherchons également des fournisseurs qui s’efforcent de travailler des emballages soucieux de l’environnement. Ainsi, dans la mesure du possible, nous privilégions le verre ou les emballages vertueux (carton FSC, emballages recyclés et recyclables, emballages français, encres végétales…). Nos partenaires sont des entreprises avec des politiques RSE fortes. Bon nombre d’entre eux détiennent d’ailleurs un label récompensant leur engagement sociétal : BioED ou PME+ par exemple. Enfin, pour marquer notre engagement envers nos fournisseurs et pour être transparent envers les consommateurs, nous valorisons nos fournisseurs sur nos packagings et sur l’ensemble de nos supports de communication

Souhaitez-vous développer des contrats pluriannuels avec vos partenaires ?

Lilian Corre : Pour l’instant nous n’en n’avons pas mais y réfléchissons activement. Nous pensons que c’est le sens de l’histoire et que si nous voulons nouer davantage de relations fortes et durables avec nos partenaires cela passera par des engagements sur de plus longues durées. Au-delà de la simple relation fournisseur/distributeur c’est toute la filière que nous devons protéger, c’est une attente forte de nos consommateurs pour répondre aux besoins des producteurs souvent victimes de revenus insuffisants.

Comment Naturéo accompagne les PME MDD bio dans le cadre de création de filières locales françaises sur des matières premières agricoles nécessitant des engagements sur du long terme ?

Lilian Corre : Nous travaillons avec des fournisseurs qui s’approvisionnent dans des filières françaises ou équitables déjà en place (exemples : produits laitiers, cafés, thés…). Cette année, nous avons, par exemple, accompagné un de nos fournisseurs de fromages sur une hausse conséquente du prix de ses produits afin de soutenir la filière laitière.

Nous n’avons, par contre, pas encore été confrontés à des fournisseurs souhaitant créer des filières locales. Nous sommes tout à fait ouverts à ce type d’échanges.

Propos recueillis par Olivier Collet, Responsable Relations Distribution, FEEF.


> Retrouvez l’intégralité des articles dans le dernier N° de PASSERELLE