Questions à Valérie Dumortier, Directrice du pôle Engagement Qualité MDD, Groupe Casino

la FEEF : Qu’attendez-vous des PME en matière d’emballage ?

Valérie Dumortier : Tout d’abord quelques rappels sur le contexte.
Le tri et le recyclage des emballages, et en particulier le plastique, sont des leviers importants de la lutte contre le changement climatique et la pollution. Réduire nos déchets, limiter l’utilisation de ressources, optimiser nos emballages s’inscrivent dans une démarche d’ensemble des enseignes du Groupe Casino.
 
L’emballage joue un rôle essentiel dans la vie des produits alimentaires et non alimentaires.
Il protège leurs qualités sanitaires et physiques pendant toute leur durée de vie. Il permet de réduire le gaspillage par une meilleure préservation et protection pendant le transport. Il facilite la manipulation et l’utilisation du produit. En revanche, cet emballage ne doit pas être à l’origine de l’appauvrissement des ressources et être contributeur de déchets.
 
C’est pourquoi dans la politique qualité emballage du Groupe Casino, nous nous engageons à avoir 100% de nos emballages recyclables, réutilisables ou compostables d’ici 2025.
 
Dans le cadre du développement d’un produit, nous attendons des PME dans un premier temps que la conformité réglementaire de chacun des composants d’emballage soit vérifiée et garantie par leurs fournisseurs d’emballages.
Nous souhaitons également que les PME puissent s’inscrire dans la démarche d’optimisation du Groupe. Afin de réduire la quantité d’emballages utilisée et de ne commercialiser que des matériaux d’emballages disposant d’une filière de tri, nous avons déployé en interne une démarche d’éco-conception basée sur la méthode 5R. (cf schéma)

Les actions que nous avons identifiées comme prioritaires, sont les suivantes : osupprimer les perturbateurs de tri (comme par exemple une barquette de couleur sombre ou de couleur métallique), oremplacer tous les matériaux sans filière de recyclage à date (comme par exemple les pots de yaourts en PS, une barquette en PSE), osupprimer tous les composants d’emballage inutile n’ayant pas de rôle dans la protection du produit (comme par exemple un fourreau carton de yaourts vendus par 4), oincorporer de plus en plus de matière recyclée.

Tous les développements de produits ou optimisations de produits doivent donc être faites dans ce sens. Nous sommes également très à l’écoute de toutes les nouvelles solutions d’emballage embarquant des matériaux biosourcés certifiés, ou pouvant être réemployables.

La FEEF : Comment accompagnez-vous les PME ?

Valérie Dumortier : Le 2 juin, nous avons organisé avec la FEEF un webinar afin de présenter tous nos engagements RSE. Au cours de ce webinar, notre politique qualité emballage a été partagée ainsi que les engagements du Pacte national plastique relatif aux emballages ménagers dont les enseignes Casino, Franprix et Monoprix sont signataires.

Fin 2019, nous avons également publié un guide « En chemin vers la conformité des emballages »,  afin de sensibiliser le plus grand nombre aux exigences réglementaires.

Ce guide se veut pratique et pragmatique afin de parler des points essentiels qui sont les moins bien appréhendés. Il est désormais publié aux éditions Afnor et disponible en ligne.
Au quotidien, tout le département emballage du groupe Casino est à la disposition des PME pour les accompagner et les conseiller.

La FEEF : Comment communiquez-vous auprès du consommateur sur vos nouveaux emballages ?

Valérie Dumortier : Il est très important en effet de communiquer auprès de nos clients toutes les actions d’optimisation des emballages. Cette communication doit être simple, claire et compréhensible.
Chaque enseigne du groupe Casino s’y emploie avec ses codes graphiques propres et à partir de boîtes à outils rédigées par la direction qualité d’AMC à l’attention des équipes marketing et qualité.


Propos recueillis par Olivier Collet, Responsable Relation Distribution

> Retrouvez l’intégralité des articles dans le dernier N° de Passerelle, Spécial Emballage