Rencontre avec : Nicolas PAEPEGAEY, Directeur digital et membre du Comité de direction, Intermarché

Quels impacts de la crise sur le Drive d’Intermarché ?

Nicolas Paepegaey : Notre enseigne a était très performante pendant la crise, une croissance de plus de 80% depuis le début de l’année, soit quasiment le double par rapport au drive de beaucoup de nos compétiteurs. On a quasi doublé notre CA sur le digital, lié au contexte mais aussi à la dynamique de l’enseigne sur ce sujet.

Aujourd’hui, nous avons le réseau le plus dense de l’Hexagone avec 1 482 drives. Notre ambition est d’être le deuxième acteur du drive en France en chiffre d’affaires et donc en part de marché. On a acquis une clientèle plus large pendant le confinement, le drive est un canal qui s’est diversifié, notamment auprès des seniors.

La spécificité d’Intermarché c’est que notre modèle de préparation s’appuie sur les stocks des points de vente, dans le lot les produits de PME sont présents sur le drive. Parfois, il arrive que les produits de PME soient présents dans les points de vente mais non présents en ligne, alors qu’ils ont pourtant permis de répondre, pendant la crise, à des besoins d’assortiments là où les grands industriels n’arrivaient plus à nous fournir.

Les consommateurs ont découvert durant cette période des nouvelles marques PME qu’ils continuent de commander (par exemple sur la farine). Notre partenariat avec Alkemics va remédier à cela, car nous proposons aux fournisseurs PME de créer leurs fiches produits et de les partager directement avec Intermarché. On va également utiliser ces fiches fournisseurs pour la partie « référentiel point de vente » et ne pas se limiter au E-Commerce.

On est sorti de la crise avec certaines convictions : tous nos points de vente doivent à terme proposer un service E-Commerce.

Quels sont vos projets de valorisation des produits PME en termes de données ?

Nicolas Paepegaey : Le label PME+ porté par la FEEF permet plus de visibilité sur les produits PME, il pourrait demain permettre de « filtrer » les produits dans un rayon donné sur notre site. Nous avons l’ambition d’être le meilleur acteur du marché sur la qualité et la pertinence de l’information produits.

Notre initiative sur la création de l’étiquetage Franco-score nous permet aujourd’hui de donner au client des précisions sur la contribution des ingrédients d’origine France dans le produit. Les PME ont tout à gagner à rejoindre cette démarche, valorisant leurs produits et les différenciant des produits de multinationales. C’est une forte attente des clients.

Nous sommes preneurs d’échanges avec les industriels PME pour élargir notre gamme affichant le Franco-score. Les PME sont particulièrement légitimes pour être les premières en termes de réactivité sur ces nouveaux usages, et se différencier.

Propos recueillis par Olivier Collet, responsable relation Distribution, FEEF.